A 30 ans, il prend sa revanche, s’éclate à l’OM et rêve de Coupe du Monde !

Voir Cacher le sommaire

Après un début de carrière sinueux, Jonathan Clauss a enfin trouvé son chemin et la lumière apportée par l’OM n’est que la juste récompense de son travail et de son talent.

Il a mis beaucoup de temps avant de découvrir le plus haut niveau mais Jonathan Clauss semble largement à sa place au sommet de la Ligue 1. Formé à Strasbourg, il a alterné au début de sa carrière professionnelle entre les bas échelons français et la deuxième division allemande. Parfois décrit comme un monstre physique, Clauss impressionne techniquement et il est très efficace en défense. Repéré lors de son passage à Bielefeld, club où il participe à la montée en Bundesliga, il est recruté par le RC Lens en 2020 et se révèle sur la scène française avec un club incroyable qui connaît un parcours fou.

Une carrière démarrée sur le tard

Jonathan Clauss a rencontré des difficultés pour lancer sa carrière professionnelle mais il n’a cessé de gravir les échelons au fur et à mesure et il a connu presque toutes les divisions du Championnat de France. Il signe seulement son premier contrat professionnel à l’âge de 24 ans à l’US Quevilly-Rouen et marque les esprits. Mais c’est avec le RC Lens qu’il suscite beaucoup d’intérêt depuis 2020. Parfait dans son rôle, Clauss s’impose souvent dans les équipes-type de L’Equipe au fil des saisons et il est à l’issue de la saison 2021 le meilleur centreur de Ligue 1, avec 146 centres effectués. Participant au retour de Lens en Ligue 1, il devient l’un des principaux éléments du club qui a encore signé un gros coup.

Un pilier de l’Equipe de France ?

C’était l’une des belles images de la fin de saison dernière : la réaction de Jonathan Clauss à l’annonce de son nom pour sa première sélection en Equipe de France. Un choix logique du sélectionneur Didier Deschamps pour un joueur qui ne cesse de progresser, même à bientôt 30 ans. Désormais défenseur de l’OM depuis cet été, Jonathan Clauss continue d’impressionner et peut vraiment prétendre à une place chez les Bleus pour la prochaine Coupe du monde. Titulaire pour la première fois contre l’Afrique du Sud fin mars, il avait quitté le terrain sous l’ovation du Stade Pierre-Mauroy, malgré la rivalité avec les Lensois. Et à deux mois du Mondial, Didier Deschamps vient de nouveau de faire appel à lui…

Ça sent bon pour le Qatar !