OM – Francfort : La victoire marseillaise la plus importante de la décennie

Voir Cacher le sommaire

Battu pour la 15 fois en 16 rencontres de Ligue des Champions, l’OM doit mettre fin à l’hémorragie européenne face à Francfort. Objectif : Gagner pour cesser d’être la risée de l’Europe.

Pour mettre fin à sa réputation, l’OM doit absolument redresser la barre lors du prochain match en Ligue des champions. Après avoir perdu contre Tottenham (2-0), le spectre de 2020 est dans toutes les têtes. Malgré le bon début de saison de l’OM, deuxième de Ligue 1 sans avoir perdu le moindre match, le club subit sa première défaite de la saison. Non sans avoir raté sa prestation, le carton rouge à l’encontre de Chancel Mbemba en début de seconde période a beaucoup pénalisé les Marseillais qui ont fini par prendre deux buts de Richarlison en fin de match. Mais tout n’est pas perdu, loin de là, pour espérer une qualification pour les huitièmes de finale.

La pression sur les épaules de Tudor

Choisi pour remplacer Jorge Sampaoli au début du mois de juillet, Igor Tudor a les choses en main pour réussi le parcours européen de l’OM. A la tête d’un effectif bien renforcé après le mercato d’été, le Croate doit prouver que Marseille peut devenir un adversaire sérieux en Ligue des champions. Contre Tottenham, les Marseillais ont d’abord été un peu plus dominateurs que leurs adversaires en première mi-temps. C’est avec ce souvenir que les hommes d’Igor Tudor devront aborder la suite. Lors de la dernière campagne de Ligue des champions de l’OM, en 2020, le club a enregistré un terrible record de défaites consécutives. Lors du prochain match contre Francfort, ce mauvais souvenir restera peut-être encore dans la tête des Olympiens qui n’ont pas le droit à l’erreur.

Pas le droit à l’erreur face à Francfort

Après sa défaite contre Tottenham, l’OM va devoir vite enchaîner pour ne pas sombrer. Le prochain match de Ligue des champions mardi prochain contre l’Eintracht Francfort sera déterminant. Mais la pression est sur les épaules d’Igor Tudor, qui sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur. Malgré la belle prestation dans l’ensemble contre Tottenham, le Croate sait qu’il va devoir faire mieux face à un adversaire légèrement plus à la portée de l’OM. Mardi prochain, on pourrait assister au match le plus important de la dernière décennie pour le club phocéen, avec victoire obligatoire.