MU : Mauvaises nouvelles pour Rabiot, merci Véronique

Voir Cacher le sommaire

Annoncé depuis près de deux semaines à Manchester United, Adrien Rabiot ne devrait finalement pas rejoindre les Red Devils. La faute à des demandes salariales beaucoup trop exigeantes de sa mère et agent, Véronique Rabiot. Crédit photo : Icon Sport.

Elle avait déjà fait fureur à la sortie du jet privé familial pour quelques photos lors de son arrivée à Turin avec son fils en 2019. Elle avait recommencé en faisant exploser de nombreuses relations en Équipe de France, à la suite de ses propos à l’encontre de Wilfried Mbappé et son fils Kylian après son penalty raté contre la Suisse à l’Euro 2020. Véronique Rabiot n’a pas changé, la preuve puisqu’elle vient quasiment de faire tomber à l’eau le deal entre son fils et Manchester United. Les deux parties avaient pourtant un accord et le transfert du milieu de terrain de 27 ans était déjà fixé à 17 millions d’euros.

Un salaire de 10 millions d’euros 

Connaissant le joueur et son entourage on aurait pu imaginer que le salaire allait être supérieur à celui fourni par la Juventus. Le Titi parisien, rémunéré à hauteur de 7 millions d’euros par saison chez les Bianconeri, avait demandé une plus grosse fiche de paie en cas d’arrivée outre-Manche. D’après The Manchester Evening News, un montant de 10 millions d’euros a été demandé par le clan Rabiot, ce qui reste déjà pas mal. A un tel montant, il aurait été le huitième joueur le mieux payé derrière CR7, David de Gea, Jadon Sancho, Harry Maguire ou encore Bruno Fernandes. Rappelons que Cristiano Ronaldo touche 31 millions d’euros par saison et est le plus gros salaire du club mancunien.

Une prime à la signature exagérée 

Si certains médias gardent espoir, le MEN, quant à lui, parle ouvertement d’un transfert “tombé à l’eau”. D’après le quotidien de Manchester, le salaire et la prime à la signature qui ont été demandés sont jugés “obscènes” par les dirigeants de Manchester United, tout de même connus pour pouvoir aligner les millions sans problème. John Murtough, très important dans la direction mancunienne s’était aussi déplacé à Turin pour y rencontrer Adrien Rabiot afin d’aborder certaines conditions personnelles. Un rendez-vous jugé positif après coup mais en vain….Parti pour rester à la Juventus, Adrien Rabiot ne fait pas une fleur à son club formateur qui se voit dans l’impasse avec Leandro Paredes. Le départ du Français aurait permis à la Juventus de se positionner sérieusement sur l’Argentin, qui a déjà un accord avec la Vieille dame.