Fin de la Lune de Miel pour Galtier au PSG, la crise arrive ?

Voir Cacher le sommaire

Après un démarrage canon, le PSG a connu sa première contre-performance de la saison. Un match nul contre Monaco (1-1) et le signe, déjà, d’un retour à la normale pour Christophe Galtier ?

Après avoir mis quatre buts à Nantes, cinq à Clermont et Montpellier puis sept à Lille, le PSG s’est présenté face à Monaco avec l’espoir de poursuivre cette impressionnante série. Mais les choses ne sont pas passées comme depuis un mois pour Christophe Galtier, en pleine lune de miel avec son nouveau club. Impressionnant de maîtrise depuis son arrivée, le technicien parisien a été ramené à la réalité en l’espace de 90 minutes. Un match nul 1-1 et le signe que Paris n’a pas totalement été transformé le temps d’un court été.

Les fautifs identifiés

Contre l’AS Monaco, Paris s’est heurté à un Rocher, c’est le cas de le dire. Le premier adversaire à clairement dominer le sujet parisien. En analyse de match, France Info livre ses explications pour comprendre la contre-performance parisienne : « Étincelants jusque-là, ce PSG version Galtier a été, pour la première fois, poussé dans ses retranchements. Sans qu’il y ait péril en la demeure, quelques approximations peuvent inquiéter le nouvel entraîneur. Pris à la gorge par un pressing monégasque intense dès l’entame, les Parisiens ont souffert de l’absence de Vitinha. “On est allés les chercher très haut pour les laisser sans solutions”, a glissé le portier Alexander Nübel, au micro de Prime Video.  Le but de Kevin Volland (20e) a, justement, été consécutif à une récupération de Mohamed Camara. L’Allemand s’est aussi nourri de quelques erreurs de la défense parisienne, à commencer par l’alignement approximatif de Sergio Ramos. Sur d’autres situations, Gianluigi Donnarumma n’a pas, non plus, toujours donné gage de sureté. Pour sa première titularisation, Renato Sanches a été quelconque ». Moins mordant offensivement, privé de l’inspirant Vitinha et moins attentif à l’arrière, Paris a payé cash son premier tour d’air de la saison 2022-2023. A une semaine du début du PSG en Ligue des Champions, contre la grande Juventus Turin.

Le début des ennuis ?

Après la belle lune de miel des débuts, Christophe Galtier est retombé de son nuage. Le début d’un chemin qui le mène vers les premiers ennuis ? Habitué à sa petite crise de l’automne, le PSG va-t-il renouer avec les traditions ? Sur le papier, Paris a tout pour. La saison a démarré avec le « pénalty gate » et les querelles entre Neymar et Mbappé. Les trois dernières recrues vont arriver bien plus tard que prévu. Et Galtier pourrait même ne pas accueillir trois joueurs mais un, voire deux. En cas de mauvais démarrage en Ligue des Champions, tout peut aller très vite… Mais Paris a changé. Géré par Luis Campos, le club ne retombera pas dans ses travers du passé. Ce match nul contre Monaco est même une bonne chose. Il permet à Paris de remettre les pieds sur Terre et de bien se préparer pour les réelles échéances de la saison : la Ligue des Champions. Un petit rappel à l’ordre qui sera sûrement salutaire !