Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

En attendant de signer à l’OM, il se fait arrêter par la police en pleine rue ! (Vidéo)

Voir Cacher le sommaire

Courtisé par l’OM, attendant le feu vert du nouvel entraîneur Igor Tudor, Tiémoué Bakayoko a vécu une drôle de mésaventure ces dernières heures…

Tiémoué Bakayoko ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait. Prêté pour deux saisons au Milan AC (jusqu’en juin 2023), le Français de Chelsea n’a pas beaucoup joué ces derniers mois. L’idée d’un nouveau départ est dans l’air, notamment depuis que l’OM est venu prendre des renseignements sur sa situation. Et bien plus que des renseignements puisque Pablo Longoria et Jorge Sampaoli ont validé son arrivée, avant que l’Argentin ne claque finalement la porte. Désormais, c’est à Igor Tudor de dire oui ou non. Pour l’heure, le nouveau patron de l’OM freine. Il a d’autres priorités que Tiémoué Bakayoko et souhaite que Pablo Longoria les explore d’abord.

Bakayoko fouillé par la police de Milan !

En salle d’attente, Tiémoué Bakayoko reste donc en Italie et suit la préparation estivale du Milan AC. Et l’ancien de Monaco vient de faire les gros titres de la presse italienne, comme le tour des réseaux sociaux. En effet, une vidéo circule où l’on voit le milieu de terrain en prise avec la police de Milan ! Sorti de sa voiture, il a été fouillé en pleine rue par des policiers qui ne l’ont pas reconnu tout de suite. Après quelques minutes, l’un d’eux reconnaît Tiémoué Bakayoko et le policier stoppe sa fouille, s’excuse et le laisse repartir…

Fusillade à Milan

Pourquoi Tiémoué Bakayoko a-t-il donc été fouillé de la sorte, en pleine rue ? Car ce n’était pas du tout un simple contrôle de police… En effet, France Info explique sur son site : « L’AC Milan a confirmé à l’agence de presse Reuters que son joueur avait bien fait l’objet d’une fouille. Elle a été décidée en raison d’une fusillade qui a eu lieu à proximité au moment des faits. La police n’a pas précisé la date à laquelle s’est déroulée cette interpellation. Les principaux médias italiens évoquent pour leur part le 3 juillet. La police milanaise s’est, elle, expliquée dans un communiqué transmis à Reuters. ‘La fouille a eu lieu dans un contexte qui justifiait l’emploi des plus hautes mesures de sécurité. (…) Une fois que la personne a été identifiée et qu’il a été établi qu’elle n’était pas impliquée, le service a repris sans aucune remarque de la personne concernée’ ».

A priori, cette vidéo ne date donc pas de ce lundi mais bien du début du mois de juillet. Une affaire mêlant fusillade et trafiquant de drogue dans laquelle Tiémoué Bakayoko n’a rien à voir mais la police cherchait visiblement une personne qui ressemble à l’international français. Ce dernier n’a pas dû apprécier la mauvaise plaisanterie…