Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

Deux grands d’Europe pensent à Evan Ndicka (Francfort)

Voir Cacher le sommaire

En peine ascension du côté de l’Eintracht Francfort, Evan Ndicka ne devrait pas faire long feu en Allemagne. Le défenseur français de 22 ans est suivi par du très lourd en Angleterre.

Les clubs anglais raffolent des joueurs français. Ce n’est pas une nouveauté. Mais c’est encore plus le cas cet été. Et notamment au poste de défenseur central, secteur dans lequel les Bleus disposent d’une génération de malade… Jules Koundé, Dayot Upamecano, Evan Ndicka, William Saliba, Wesley Fofana ou encore Ibrahima Konaté. Des talents qui font partie des joueurs les plus prometteurs du marché mondial et qui seront l’ossature de la prochaine Équipe de France. Des pépites que les clubs anglais surveillent comme le lait sur le feu.

Manchester United sur Ndicka


Parmi les clubs anglais les plus actifs dans leur recherche de défenseur central, on retrouve Manchester United. Et après avoir misé sur Raphaël Varane, pas vraiment au meilleur de sa forme, les Mancuniens aimeraient s’offrir les services d’un autre frenchie. Et selon nos infos, Evan Ndicka fait partie des noms étudiés en coulisses. Et un autre club anglais est aussi dans la partie : Tottenham. A 22 ans, il est mûr pour un transfert et la Premier League semble parfaitement correspondre à son profil (1,92 m). Sous les couleurs de Francfort depuis 2018, le Français dispose d’un bon de sortie cet été dans la mesure où son contrat se termine dans un an (juin 2023). Francfort tente bien de le prolonger mais pourrait sécuriser le dossier avec un transfert estival et s’éviter une mauvaise surprise dans un an, avec un départ libre de tout contrat…

Bientôt l’équipe de France ?

Pensionnaire des équipes de France jeune, Evan Ndicka est clairement dans les radars de Didier Deschamps. Après Jules Koundé, Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté, le pilier de Francfort pourrait avoir sa chance. Il s’est confié sur ce sujet à Onze Mondial : « Ça fait plaisir qu’on évoque mon nom. Ça prouve que je travaille plutôt bien. Les choses viendront naturellement. Il y a d’autres joueurs appelés à mon poste et je ne vois pas ça comme une concurrence. J’ai côtoyé certains joueurs au sein des sélections de jeunes, et franchement, je suis content pour eux. Ça aurait pu être moi, aujourd’hui, c’est eux. L’équipe de France n’est pas une obsession, c’est un objectif, et il est dans un coin de ma tête. Je ne me pollue pas l’esprit avec ça. Être appelé en sélection, ce n’est que du bonheur ».