Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

L’OM passe de Sampaoli à Tudor, la grosse douche froide ?

Voir Cacher le sommaire

Après le départ surprise de Jorge Sampaoli, l’OM va confier les clés de l’équipe à Igor Tudor. Une prise de risque peu habituelle pour le duo McCourt – Longoria. Voici pourquoi.

Un vestiaire fâché…

Le premier souci, ce n’est pas tant l’arrivée d’Igor Tudor mais le départ de Jorge Sampaoli. Une grande partie du vestiaire serait choquée et mécontente de voir l’Argentin claquer la porte. Des garçons comme Mateo Guendouzi, par exemple, auraient vraiment du mal à digérer. Sampaoli avait réussi à créer un groupe, à fédérer un collectif autour de sa méthode et de son incroyable énergie. Son départ est vécu comme une trahison et les joueurs vont avoir du mal à s’en remettre aussi rapidement qu’il est nécessaire. Igor Tudor débarque donc dans un climat hostile et le fait qu’il soit un parfait « inconnu » ne va pas aider…

C’est qui ce coach ?

Qui connaissait Igor Tudor avant que son nom ne soit associé à l’OM la semaine dernière ? A part les fans de Serie A, pas grand monde. S’il faut laisser sa chance au produit, c’est un sacré pari. Car l’OM va avoir besoin d’un patron, d’un taulier, d’un homme de la trempe de Sampaoli. Dans le vestiaire marseillais, les joueurs auraient pu s’attendre à un nom plus ronflant.

Le risque qu’il ne soit pas respecté ou écouté est grand…

Aucune expérience de la Ligue 1

A 44 ans, Igor Tudor a roulé sa bosse. Croatie, Grèce, Turquie et Italie, le technicien croate a multiplié les défis en tant que joueur puis entraîneur. Mais de la Ligue 1, il n’y connait rien. Une méconnaissance totale du championnat de France qui pourrait lui porter rapidement préjudice. Et si Jorge Sampaoli ne connaissait pas non plus la France, il a su s’entourer d’un staff qui pouvait lui transmettre des informations importantes. Pancho Abardonado jouait ce rôle. A l’OM, Igor Tudor n’a pas l’air de se composer un staff made in France. Le nom de Mauro Camoranesi vient de sortir. C’est bien, c’est prestigieux. Mais que connaît-il d’Auxerre, Toulouse ou encore Clermont ?

Place à l’impro !

Interrogé par le journal L’Equipe, un ancien joueur d’Igor Tudor témoigne. Il s’agit de l’ancien milieu de terrain de Nice, Adrien Tameze. Et son témoignage n’est pas très rassurant sur les caractéristiques et le style Tudor : « Il demande à son équipe de ne pas avoir de regrets, de tout donner et de nous amuser. On avait une base au niveau tactique, mais ça nous arrivait régulièrement d’improviser de temps en temps, et on a pris beaucoup de plaisir sur des matches ». Si l’envie de proposer un jeu offensif peut être alléchant, la notion de « plaisir » et « d’improvisation » n’incite pas à la confiance… Le risque que l’aventure ne passe pas Noël est quand même grand…

Un mercato affecté ?

Dernier point. Et non des moindres… Jorge Sampaoli était un atout pour le mercato. Les joueurs le connaissent et l’envie d’évoluer sous ses ordres est évidente. Un attrait pour le recrutement marseillais. Igor Tudor n’a pas l’aura de Sampaoli et cela peut clairement affecter le travail de Pablo Longoria