Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

Hors antenne, Thauvin balance sur l’OM et les vraies raisons de son départ ! Écoutez…

Voir Cacher le sommaire

Invité de l’émission phare de RMC, Rothen s’enflamme, Florian Thauvin a parlé à cœur ouvert de son choix de quitter l’OM. Mais alors qu’il se croyait hors antenne, le champion du monde s’est laissé aller à quelques confessions.

A la fin de son contrat avec l’OM, Florian Thauvin a pris tout le monde à contre-pied. Champion du Monde, le Marseillais a choisi de tout quitter pour rejoindre une aventure atypique, exotique. Loin de la Ligue 1, loin de l’Europe : le Mexique. Comme André-Pierre Gignac, légende du stade Vélodrome, Thauvin a rejoint les Tigres et démarré une nouvelle vie en Amérique du Sud. Quelques mois après ce choix fort, qui n’a pas été compris de tous, Florian Thauvin est venu sur les antennes de RMC pour expliquer sa décision.

Un choix qu’il ne regrette sous aucun prétexte.

Eyraud, le fautif…

Dans un premier temps, Florian Thauvin est revenu sur le début de la séparation avec l’OM. Les premiers éléments qui lui ont donné l’envie d’ailleurs. Et le coupable s’appelle, encore une fois, Jacques-Henry Eyraud : « C’est lui qui était président du club quand il me restait un an de contrat. J’ai longuement poussé pour une prolongation, le président n’avançait pas sur ce sujet. Je pense que l’erreur qui a été commise quand je sortais de mes très bonnes saisons, quand je sortais de la Coupe du monde, c’est que le président demandait 80 millions d’euros pour moi et c’était beaucoup trop. Je ne lui en veux pas, il a essayé de gérer de la meilleure façon possible. Ce que je trouve dommage, c’est que je sois parti libre alors que cette année il y a la Roma qui était prête à mettre 40 millions d’euros et je pense qu’à l’époque c’était une belle somme d’argent pour moi ».

L’OM a commis des erreurs

Gourmand pour son transfert, l’OM n’a pas non plus été à la hauteur au moment de soutenir son joueur, gravement blessé à la cheville durant l’exercice 2019-2020. Une saison quasiment blanche dans laquelle il n’a pu disputer que quelques matchs, à partir de mars : « Je pense que quand je me suis blessé, c’était le moment de s’asseoir et de repartir sur un nouveau contrat, qu’ils m’accordent leur confiance et qu’on reparte ensemble main dans la main. Là ils m’ont laissé seul, ils m’ont laissé gamberger. Pour que les gens le sachent aussi, j’ai pris un kiné qui venait tous les jours pour que je travaille chez moi à ma charge. Le club n’a pas voulu me rembourser, tout ça, ça a été à mes frais. Je m’en fous mais je pense qu’un joueur si tu le considères dans ton club, il faut l’accompagner dans les bons mais aussi les mauvais moments. Et ce n’est pas ce qui a été fait à ce moment-là ».

Hors antenne, ça dérape…


Très riche et pleine de vérités, l’interview de Florian Thauvin permet de comprendre le choix du Marseillais. Mais c’est hors antenne que le Français a livré, malgré lui, une dernière raison de son départ. En discussion avec Jérôme Rothen et l’animateur, Jean-Louis Tourre, Florian Thauvin évoque le contexte particulier de Marseille, notamment pour voir grandir son enfant :  « Rien que pour mon fils. T’imagine que mon fils aujourd’hui il a 2 ans, il parle français avec nous, espagnol avec la nounou et il est à l’école American School. C’est un truc de fou. Je suis honnête, ça je peux pas le dire à l’antenne. Mais c’est vrai que quand j’ai eu l’offre de prolongation de l’OM – parce qu’ils ont fait un effort de dingue, ils m’ont fait un contrat de fou Longoria et Sampaoli – mais je me suis dit ‘mon fils il a 2 ans, c’est pas possible qu’il aille à l’école à Marseille. Même moi et ma femme on en pouvait plus. »