Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

Le scénario catastrophe prend forme à Bordeaux, le club est en danger de mort !

Il y a quelques semaines, Média Foot évoquait les grandes craintes qui entourent les Girondins de Bordeaux et la peur de voir le club déposer le bilan. Après le passage à la DCNG et l’annonce d’une rétrogradation en National, c’est le pire des scénarios qui se prépare…

Avant le passage à la DNCG, les dirigeants bordelais semblaient sereins. Après avoir digéré l’annonce de la descente en Ligue 2, Gérard Lopez et ses équipes ont pris le temps de sécuriser l’avenir financier du club. Et notamment d’avoir des garanties auprès de leurs créanciers. Selon toute vraisemblance, tout le monde a accepté de suivre et d’accompagner le navire bordelais en Ligue 2 pour lui éviter le naufrage. Mais après le verdict du gendarme financier, c’est la grande douche froide. La proposition de budget des Bordelais ne passe pas, le club est relégué en National…

La panique s’empare de Bordeaux

S’il reste encore de l’espoir pour les Girondins de Bordeaux, la DNCG étant en capacité de réexaminer le dossier bordelais d’ici quelques jours, c’est un véritable vent de panique qui s’empare des supporters. En effet, Gérard Lopez n’a pas envoyé des signes de confiance ces derniers mois. Dans un autre projet, en Belgique, le club de Mouscron est au bord de la faillite. L’écurie attend un repreneur, même pour un euro symbolique. Les joueurs, comme les fournisseurs, ne sont plus payés.

Et si Bordeaux était le prochain Mouscron, prêt à mettre la clé sous la porte ?


Car les Girondins ne sont pas sûrs de pouvoir repartir en National. En effet, les revenus générés par le troisième niveau du football français sont très faibles au regard des droits TV de la Ligue 1 ou de la Ligue 2. En National, Bordeaux peut espérer 2 à 3 millions d’euros de rentrées. Une goutte d’eau dans l’océan de créance qui inonde le club… Jamais Gérard Lopez ne pourra tenir la cadence et Bordeaux ne pourra même pas s’aligner en National. L’espoir de vendre plusieurs joueurs à bons prix est là. Mais encore faut-il boucler les dossiers. Tous les clubs savent que Bordeaux est à l’agonie et personne n’acceptera de surpayer les talents de leur effectif. Le couteau sous la gorge, les Bordelais ne sont pas en mesure de négocier… Des joueurs comme Seko Mara, Alberth Elis ou Jean Onana ont des pistes. Ils incarnent le dernier espoir pour sauver ce club à 141 ans d’histoire…