Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

Entre la vie et la mort, les Girondins de Bordeaux déclenchent un soulèvement extraordinaire de ses supporters !

Voir Cacher le sommaire

Relégué sportivement en Ligue 2 puis administrativement en National, Bordeaux se bat encore pour éviter le pire. En attendant, les supporters des Girondins se mobilisent et font preuve d’une ferveur en tout point extraordinaire.

S’il fallait une preuve que les Girondins de Bordeaux ne sont pas un simple club de football en France, il suffisait d’être dans les rues de la ville ce week-end. A l’appel des groupes de supporters, une mobilisation a réuni une foule d’amoureux des Girondins. Et les images donnent toutes le frisson… Déterminé à ne pas assister à la mort de leur club, le peuple girondin donne de la voix et réclame un geste fort de la DNCG. Après la relégation administrative du club en National, qui pourrait être synonyme de dépôt de bilan, le gendarme du football français peut encore revoir son jugement et réintégrer le club bordelais en Ligue 2. La mobilisation massive des supporters pourrait peser dans la balance, même si ce soutien populaire sans précédent ne peut compenser les millions d’euros de trou dans le budget présenté à la DNCG.

3 500 personnes, du jamais vu


Le rassemblement qui s’est organisé dans les rues de Bordeaux ce week-end autour de ce que les supporters ont appelé « La marche de la survie » est tout simplement du jamais vu dans le football français. Près de 3 500 personnes ont ainsi défilé pour apporter leur soutien à ce club aux 140 ans d’histoire. Et parmi le cortège, des personnalités de l’histoire de l’écurie girondine comme Gernot Rohr, l’ancien coach, et le défenseur Paul Baysse. Les personnalités de la vie politique de la ville, comme le maire, Pierre Hurmic, et son prédécesseur, Nicolas Florian, ont également répondu présent, maillot girondin sur les épaules. Des images fortes qui témoignent de l’enjeu.

Gérard Lopez remet 14 millions

Quelques heures avant cette manifestation, Gérard Lopez a indiqué avoir rajouté les fonds demandés par la DNCG pour sécuriser le dossier. Le propriétaire du club a tenu à remercier les supporters tout en officialisant son renfort financier : « Merci à toutes et tous pour votre soutien aux Girondins. Vous êtes le meilleur exemple de ce que nous perdrions si le club disparaissait : une ferveur populaire, un club qui fait vibrer tant de gens depuis tant d’années. Je veux vous dire qu’on va y arriver. Nous continuons à travailler d’arrache-pied. Notre dossier répond à toutes les demandes. Mais pour mettre définitivement toutes les chances de notre côté je tenais à vous annoncer en premier que j’ai rajouté hier 14M€ en séquestre à la banque aux 10M déjà mis en faveur du club ».

Il reste de l’espoir !

Si les Girondins de Bordeaux ont perdu en appel, la DNCG peut encore faire demi-tour. D’autant plus que les dirigeants bordelais ont saisi le tribunal de commerce pour avoir confirmation du sérieux de leur projet et notamment des fonds permettant d’assurer la pérennité du club. Une décision favorable du tribunal de commerce permettrait de faire bouger les lignes. Et si le risque de voir Bordeaux toujours à genoux est encore important, l’optimisme est de mise. A l’image de la ferveur aperçue dans tout Bordeaux ce week-end, il faut y croire. Et se battre.