Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

OM, FC Nantes, ASSE… Un monument de Ligue 1 bientôt vendu ?

Voir Cacher le sommaire

Plusieurs écuries historiques de Ligue 1 sont à la recherche de nouveaux investisseurs. Et il ne serait pas impossible que l’une d’entre elles soit rachetée durant l’été. Tour d’horizon des situations de l’OM, du FC Nantes et de l’AS Saint-Etienne.

 

Le Covid a fait beaucoup de dégâts dans le monde du football. Les stades vides, le gel des compétitions et le départ de plusieurs sponsors ont fait quelques trous dans les caisses. Et personne n’a été épargné par la crise sanitaire, devenue financière.

Même le PSG, pourtant solidement armé par les finances qataries, a dû revoir sa copie. Si le football reprend peu à peu des couleurs, certains clubs cherchent un second souffle.

Et pour cela, plusieurs envisagent l’arrivée de nouveaux investisseurs pour redonner de l’air ou même passer la main. C’est le cas de trois bastions du football français que sont l’OM, le FC Nantes et l’AS Saint-Etienne.

Trois clubs qui pourraient être vendus dans les prochaines semaines. A commencer par l’OM, autour duquel les rumeurs vont bon train…

 

C’est fait pour l’OM ?

Pour Thibaud Vézirian, l’homme qui a défrayé la chronique il y a un an en annonçant purement et simplement que l’OM était vendu, il n’y a aucun doute : Frank McCourt a trouvé un repreneur. Si tous les supporters marseillais patientent depuis un an de connaître celui qui se cache derrière ce rachat mystère, le journaliste vient récemment d’indiquer que ce n’était plus qu’une question de temps et que le dossier allait enfin être officialisé cet été.

Arabie Saoudite ou Emirats Arabes Unis, la tendance se porte sur ces deux investisseurs gourmands du ballon rond. Un fond saoudien vient récemment de se porter acquéreur de Newcastle.

Et du côté de Dubaï, on multiplierait les rendez-vous pour tenter de mettre la main sur une belle affaire en Europe. Et l’OM en est une ! La popularité du club et son histoire en font l’un des clubs les plus bankable de France.

 

L’ASSE cherche activement

Du côté de Saint-Etienne, on ne se cache pas. Roland Romeyer et Bernard Caïazzo disent ouvertement vouloir passer la main. Plusieurs dossiers étaient sur le point de passer ces derniers mois mais au moment de signer, dans la dernière ligne droite, tout à capoter. Après avoir confié un mandat à une banque d’affaire pour trouver un repreneur, les Verts sont clairement dans l’attente d’un repreneur. C’est d’ailleurs le dossier qui a le plus de probabilité de se clore d’ici la fin de l’année. Là encore, un beau dossier. La ferveur du Forez et le mythique « Allez les Verts » ont largement de quoi séduire des investisseurs, français ou étranger.

 

Une Coupe de France et puis s’en va ?

Waldemar Kita au FC Nantes, c’est une histoire qui dure depuis 2007. Depuis trop longtemps pour une grande partie des supporters nantais qui espèrent le départ de leur propriétaire depuis de longues années. Le courant ne passe pas entre les deux parties. Et la tension a même gagné la mairie de Nantes, comme les autres institutions du coin.

Tous veulent le départ de Kita. Mais pour l’heure, le propriétaire a la dent dure… Malgré des projets de reprise, et notamment celui de l’ancien gardien de but, Mickaël Landreau, le clan Kita résiste. Après la victoire du FCN en Coupe de France, l’homme d’affaire franco-polonais pourrait toutefois s’adoucir.

Après avoir inscrit, enfin, une ligne au palmarès du club, Waldemar Kita pourrait partir avec le sentiment d’avoir gagné quelque chose et donc d’avoir investir pour écrire l’histoire du club. Ce serait toutefois mal connaître le personnage qui pourrait tout aussi bien reprendre confiance et avoir envie de rester pour en gagner d’autres…

Au grand dam des supporters, qui ne veulent que son départ.