Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

Voilà à quoi rêve secrètement Kita pour le FC Nantes…

Voir Cacher le sommaire

Depuis qu’il a pris les rênes du FC Nantes en 2007, Waldemar Kita rêve de voir son club rejoindre les sommets. Mais pas seulement. L’homme d’affaire franco-polonais a un projet en tête et il ne semble pas avoir jeter l’éponge malgré plusieurs échecs successifs.

 

Propriétaire du FC Nantes depuis maintenant 15 ans, Waldemar Kita a connu beaucoup de déboires. Des résultats sportifs pas toujours au rendez-vous, et même une longue descente en Ligue 2 (2009-2013). Un purgatoire qui a scellé le désamour entre l’homme d’affaire et les supporters nantais. Comme chien et chat, ils semblent irréconciliables. Et même après la victoire historique du club canari en Coupe de France, cette saison. Les tribunes de la Beaujoire continuent de réclamer le départ de leur patron et espèrent la vente du club. Mais malgré des propositions alléchantes

– le FC Nantes aurait reçu une offre de 80 millions d’euros de la part d’un fond luxembourgeois au printemps –

Waldemar Kita n’en démord pas. Il garde les rênes et semble même retrouver l’envie de continuer, sûrement galvanisé par le retour du club en Coupe d’Europe (la victoire en Coupe de France offre un ticket pour l’Europa League). Se sentant pousser des ailes, le Franco-Polonais serait même tenté de faire quelques folies cet été, lors du mercato estival. L’occasion de réaliser un vieux rêve…

Kita veut une star du football polonais

Passionné de foot, Waldemar Kita est également très attaché à sa Pologne natale (il est né à Szczecin, dans l’ouest du pays, près de la frontière allemande). Observateur avisé du championnat polonais, il guette le moindre talent qui émerge pour tenter de le faire venir à Nantes. Et depuis son arrivée au club, chaque saison, Waldemar Kita rêve de faire un coup avec les talents polonais. En 2011, il boucle le prêt du milieu de terrain Grzegorz Krychowiak, qui ne restera qu’une saison, en Ligue 2. Pendant de longues saisons, le clan Kita a espéré voir émerger le gardien de but polonais, Erwin Zelazny. Pur produit de la formation nantaise, il n’a malheureusement jamais réussi à s’imposer, au grand dam de Waldemar Kita. En 2016, gorgé d’espoir, le FCN recrute un espoir du football polonais : Mariusz Stepinski ! Fine gâchette de Ruch Chorzom en 2015-2016 avec 18 buts marqués, Stepinski débarque à Nantes. Mais la magie ne prend pas… Après 7 buts inscrits en deux saisons, il est temps de dire adieu au revoir du président Kita et de partir s’exiler en Italie.

 

Avec le retour du FC Nantes en Europe, Waldemar Kita se reprend à rêver.

Et maintenant, Milik ?

Et selon les informations de RMC Sport, il rêve même en grand puisqu’il souhaiterait récupérer l’attaquant de l’OM, et de la sélection polonaise, Arkadiusz Milik ! En difficulté à Marseille, où Jorge Sampaoli ne lui fait plus vraiment confiance, Milik est sur le départ. Le FC Nantes aimerait se positionner, poussé par Waldemar Kita.

Mais entre le transfert du joueur (15 millions d’euros minimum) et son salaire (3,5 millions d’euros par saison…),

l’affaire parait plus que compliquée financièrement. De plus, comment convaincre Milik de rejoindre une équipe qui a terminé 9e du dernier championnat et qui ne jouera pas le titre la saison prochaine, mais plutôt le Top 10 ? A 28 ans, Arkadiusz Milik a encore le temps avant de faire un choix sportif qui renie sur ses ambitions sportives. Nantes n’apparait pas du tout dans son champ de recherche, lui qui est courtisé du côté de la Serie A. Waldemar Kita a beau rêver, il faut rester dans la réalité. Il aura plus de chances sur des profils comme Karol Angielski, buteur de Radomiak. A 26 ans, il vient de signer une saison à 18 buts en 34 matchs.

Il ne lui reste plus qu’un an de contrat, il peut donc partir cet été. La Sampdoria de Gênes est déjà sur le coup…