Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

PSG : Est-ce qu’on en fait pas vraiment un peu trop avec Achraf Hakimi… ?

Voir Cacher le sommaire

Considéré comme une super recrue du PSG, Achraf Hakimi est-il aussi performant et important qu’on ne veut bien le croire ? Média Foot se penche sur le cas d’un défenseur qui doit encore prouver bien plus que ce ne qu’il n’a montré ces derniers mois.

Avant même d’avoir disputé la moindre minute de jeu avec le PSG, Achraf Hakimi a été considéré comme la grande trouvaille de Leonardo. En signant un chèque de 60 millions d’euros, Paris a enfin trouvé un latéral digne de ce nom. Et le Marocain a immédiatement enfilé le costume de la parfaite recrue. Mais en se penchant un peu sur son cas, on s’aperçoit que tout n’est pas tout rose, non plus. Il faut d’abord préciser qu’Achraf Hakimi a comblé un manque aussi profond qu’ancien au PSG. Depuis que les Qataris sont à Paris, le club n’a jamais réussi à trouver un joueur capable de performer durablement à ce poste de latéral droit. Une zone sinistrée qui a vu défiler Marcos Ceara, Christophe Jallet, Serge Aurier, Grégory Van Der Wiel, Thomas Meunier, Dani Alves, Alessandro Florenzi et Colin Dagba. A chaque prise de poste, c’est la même histoire. On s’emballe sur quelques matchs, parce que le poste est important et qu’on a envie de voir le PSG avec un vrai client sur ce côté. Mais très vite, le soufflé retombe. Si Dani Alves a fait illusion quelques mois pour apporter un vrai plus en Ligue des Champions, pour le reste, c’est une morne plaine avec des joueurs souvent moyens et des déceptions systématiques. Achraf Hakimi a débarqué dans ce contexte, avec la même énergie :

l’espoir d’en finir avec ce poste sinistré.

Hakimi, l’ami de Mbappé

Pour sa première saison au PSG, Achraf a fait du Hakimi. Une débauche d’énergie évidente, avec des rushs sur son côté droit pour apporter un soutien offensif. Et des connexions avec quelques joueurs comme Marco Verratti, Marquinhos et un certain Kylian Mbappé. Le Français s’est même pris d’amitié, très forte, pour l’international marocain. Au fur et à mesure des mois, les deux coéquipiers sont devenus inséparables. Une amitié qui scelle un peu plus la bonne image de Hakimi au PSG. La bonne recrue est surtout devenue un intouchable du vestiaire. Protégé par Kylian Mbappé, il ne peut plus rien lui arriver. Même être à l’abri des critiques ? Les médias l’ont fortement épargné ces derniers mois. Notamment quand il n’a pas été à la hauteur et que son rendement laissait à désirer.

Car en se penchant sur le rendement du défenseur parisien, et le contenu de ses matchs, on peut raisonnablement être en mesure de réclamer plus. Et mieux. Car si Achraf Hakimi peut se vanter d’être l’un des joueurs qui sprintent le plus de la Ligue 1 (21,7 sprints par match en moyenne, soit le 6e meilleur ratio du championnat derrière Franck Honorat (Stade Brestois, 25,1), Caio Henrique (AS Monaco, 24), Romain Faivre (Stade Brestois 29/OL, 23,3), Akim Zedadka (Clermont Foot, 22,6) et Ricardo Mangas (Girondins de Bordeaux, 22,4), le reste de son rendement laisse à désirer. Les sprints, c’est bien. L’efficacité, c’est mieux.

Hakimi peut mieux faire

A 23 ans, Achraf Hakimi a en effet encore beaucoup à prouver au PSG. Et notamment dans le registre de l’efficacité. Avec 4 buts et 6 passes décisives, le Parisien a un bilan honorable. Mais au regard de ses qualités, et des fusées qu’il a devant lui, il peut raisonnablement doubler ses stats dans les saisons à venir. En Ligue 1, ses qualités athlétiques doivent lui permettre de faire davantage de différences. Et avec Mbappé, Neymar et Messi devant lui, il doit se transformer en machine à offrandes permanentes. Son rôle n’est pas uniquement celui d’un sprinteur capable de faire un 100 mètres en moins de 10 secondes, il est aussi et surtout d’être impérial en défense et d’apporter ce grand plus offensivement. Notamment si Paris évolue avec trois axiaux la saison prochaine (Marquinhos, Skriniar, Ramos). Hakimi sera le maître de son couloir et devra clairement faire le job pour monter encore plus en puissance. Il en a largement la capacité. Car s’il ne montre pas plus et mieux, la nouvelle direction ne se privera pas de lui mettre dans les jambes une doublure bien plus dangereuse que Colin Dagba. Comme révélé par Média Foot, Paris cible Jonathan Clauss (RC Lens) et Nordi Mukiele (Leipzig). Deux pépites aux dents longues qui saisiront leur chance si elle se présente…