Découvrez l’équipe européenne de la saison 2019/20 : Lionel Messi et Kylian Mbappe rejoignent quatre stars de Liverpool

 

La saison 2019/20 n’est pas officiellement terminée pour de nombreux championnats, mais sa suspension en raison de la COVID-19 nous donne l’occasion de saluer les joueurs qui ont réalisé d’excellentes performances jusqu’à présent.

 

La Ligue 1 est le seul des cinq premiers championnats d’Europe qui a été appelé à une fin prématurée avec le Paris Saint-Germain nommé champion. La Bundesliga reprendra le 16 mai, tandis que la Serie A, la Liga et la Premier League tentent toujours de programmer le reste de leurs rencontres. En parallèle, les sites de paris sportifs ont stoppé leur activité pendant cette période de Covid-19, certains sports sont toujours présents cependant en Europe et ailleurs.

 

Nous avons constitué l’équipe de la saison pour chacune des cinq premières ligues européennes et nous sommes maintenant à la recherche d’un meilleur onze au classement général.

 

Nous avons choisi 22 des joueurs les plus performants de chacun de ces championnats et, avec votre aide, nous avons réduit la liste au meilleur onze.

 

En utilisant les sondages de nos Histoires d’Instagram, nous montons les joueurs de chaque position les uns contre les autres et vous laissons décider qui mérite d’être sélectionné.

Lionel Messi fait naturellement partie de l’équipe avec une foule de stars de Liverpool, mais étonnamment, aucun joueur de Serie A ne figure dans notre onze.

 

Voici à quoi ressemble notre équipe européenne de la saison :

 

Gardien : Jan Oblak (Atletico Madrid)

En maintenant ses normes incroyablement élevées et en réalisant des arrêts qu’il n’est pas censé faire, Jan Oblak reste le meilleur gardien de but d’Europe, battant Alisson Becker avec 61 % des voix. En plus d’être un gardien de but phénoménal, c’est sa fiabilité et son positionnement impeccable qui distinguent le Slovène. Il compte 11 feuilles vierges à son actif ce trimestre et un arrêt miraculeux à Levante en janvier est l’un des nombreux faits qui lui permettent de rester la référence.

 

Latéral droit : Trent Alexander-Arnold (Liverpool)

Il n’est pas exagéré de dire que Trent Alexander-Arnold révolutionne le rôle de l’arrière latéral. C’est un milieu de terrain par nature et cela se voit à ses passes et ses changements de jeu astucieux, qui s’avèrent essentiels dans le développement de Liverpool. C’est un meneur de jeu d’un genre nouveau, derrière Kevin De Bruyne en Premier League pour les passes décisives et les assistances (12). Son habileté sur les coups de pied arrêtés est un bonus mortel. Il gagne sa place sur Achraf Hakimi avec 66 % des voix.

 

Défenseur central : Raphael Varane (Real Madrid)

Il n’égale pas son partenaire de défense centrale Sergio Ramos pour les actions défensives comme les tacles et les interceptions, mais Raphael Varane est sans doute la principale raison de l’excellence défensive du Real Madrid ce trimestre. Il a superbement complimenté Ramos, comblant les lacunes et balayant le danger derrière le capitaine. La lecture du jeu et le sang-froid du Français ont fait toute la différence. Dayot Upamecano a lui aussi réalisé une super saison, mais n’a pu obtenir que 19 % des voix contre Varane.

 

Défenseur Central : Virgil van Dijk (Liverpool)

Jurgen Klopp a construit la saison de Liverpool sur ce rocher absolu en défense. Virgil van Dijk n’a pas reçu le Ballon d’Or pour une excellente saison 2019, mais il n’a pas lâché prise. En plus de ses responsabilités défensives, il est devenu de plus en plus influent sur le jeu de son équipe, enregistrant 2 478 passes cette saison, plus que quiconque dans le championnat. Avec 88 % des voix, il devance largement Stefan de Vrij, de l’Inter Milan.

 

Latéral Gauche : Andy Robertson (Liverpool)

Il a été légèrement éclipsé par son coéquipier sur le flanc opposé, mais Andy Robertson fait sans aucun doute partie de l’élite des arrière latéraux dans le jeu. Son rythme, son endurance et sa menace offensive offrent un ensemble de compétences différent de celui qu’Alexander-Arnold apporte à la table et permet un bel équilibre dans l’équipe. Avec sept passes décisives et un but, le jeune homme de 26 ans continue d’impressionner. Alphonso Davies s’est bien battu avec 43 % des voix, mais l’Écossais est le meilleur.

 

Milieu central : Kevin De Bruyne (Manchester City)

Après une saison marquée par les blessures, Kevin De Bruyne a connu sa meilleure saison. Avec 16 passes, il est en bonne voie pour battre le record de Thierry Henry (20 passes) si la saison reprend. Il n’y a pas de meilleur milieu de terrain dans le championnat et peut-être même en Europe. Bien que City soit loin derrière Liverpool, il est néanmoins l’un des meilleurs joueurs de la saison. Casemiro offre un ensemble de compétences différent, mais ne peut rivaliser avec les 79 % de votes du Belge.

 

Milieu central : Kai Havertz (Bayer Leverkusen)

Lorsque le Bayer Leverkusen a besoin de quelque chose d’un peu spécial, c’est souvent Kai Havertz qui trouve la solution. Ce jeune homme de 20 ans est un magicien du dernier tiers, qui surgit dans l’espace comme s’il sortait de nulle part et laisse les défenses en déroute. Cette saison, il a marqué six buts et fait cinq passes décisives. Ses 2,3 passes décisives par match témoignent de son influence sur l’attaque de Leverkusen. Luis Alberto peut cependant se sentir bien en ne gérant que 27 % des votes malgré une saison phénoménale avec la Lazio.

 

Milieu Central : Lionel Messi (Barcelone)

Ce n’est pas sa plus belle saison sous le maillot du FC Barcelone, mais il reste l’inclusion la moins surprenante. Les Catalans ne sont peut-être pas au mieux de leur forme, mais c’est grâce à lui qu’ils ont réussi à rester en tête du classement. Avec 19 buts et 12 passes décisives, il est de loin le meilleur buteur et fournisseur de la division. Il est également le premier pour les tirs, les dribbles et les passes clés par match. Il doit vraiment manquer de compétition en Liga, mais il a dû faire face à “certains” de Jadon Sancho pour sa place dans ce onze. L’excellent Anglais a été implacable cette saison, mais il n’obtient que 23% des voix contre le CHEVAL.

 

Attaquant : Neymar (PSG)

Si Angel Di Maria a été le créateur du PSG ce terme, alors Neymar en a été le catalyseur. Ses courses explosives et ses dribbles dévastateurs dans le dernier tiers ont contribué à faire tomber les défenses les plus tenaces, tandis qu’il s’est superbement associé à des joueurs comme Mbappe et Di Maria. Ses 217 dribbles en seulement 15 apparitions ont été les plus nombreux de la division, tandis que ses 13 buts et ses six passes décisives ont contribué à faire passer dans l’esprit des Parisiens l’idée d’un transfert à Barcelone. Josip Ilicic représente une autre dure omission en Serie A, mais avec seulement 14 % des voix, il n’a jamais eu une chance contre le célèbre Brésilien.

 

Attaquant : Sadio Mane (Liverpool)

Avec son rythme effréné, son ingéniosité et son sens du but, Sadio Mane fait désormais partie de l’élite des ailiers. Le Sénégalais tire 2,3 fois par match contre 3,8 pour Salah, mais il affiche toujours un ratio de 0,5 but par match, le plus élevé de la ligue. Sa régularité lui a permis de marquer 14 buts et d’obtenir sept passes décisives, malgré un bref passage sur la touche pour cause de blessure. Serge Gnabry a obtenu 25 % des voix pour cette place, mais il a encore du chemin à parcourir avant d’usurper la vedette de Liverpool.

 

Attaquant : Kylian Mbappe (PSG)

Cette saison a vu Kylian Mbappe continuer à aller de mieux en mieux. Sous la direction de Thomas Tuchel, il a affiné son instinct de tueur et se concentre davantage sur sa production. Il n’est donc pas surprenant qu’il ait été le joueur de Ligue 1 le plus touché dans la surface cette saison et qu’il soit, avec le Monégasque Wissam Ben Yedder, le co-meilleur buteur avec 18 buts. Il n’est donc pas étonnant qu’il batte un buteur chevronné comme Robert Lewandowski pour le rôle de seul attaquant de ce XI avec 57 % des voix.