Ajaccio
SCO Angers
AJ Auxerre
Stade Brestois
Clermont Foot
Racing Club de Lens
LOSC Lille
FC Lorient
OL
OM
AS Monaco
Montpellier Hérault Sport Club
FC Nantes
OGC Nice
PSG
Stade de Reims
Stade Rennais
RC Strasbourg
Toulouse Football Club
ESTAC Troyes

Marseille 4-1 Lorient : ​​Dimitri Payet mène l’OM à une victoire éclatante sur Lorient

MARSEILLE – 4 (Kamara 27, Guendouzi 56, 92, Milik 85)

Pau López, 7 – Ses passes sont restées intermittentes mais ont fait un bond en avant de Diarra en première mi-temps comme l’un des rares arrêts intelligents, un superbe double arrêt en début de seconde mi-temps a été un moment clé du match.

Luan Peres, 4 – A suspendu une jambe paresseuse pour concéder le penalty.

William Saliba, 5 – Solide individuellement dans l’ensemble, mais inexplicablement arrêté et appelé à un hors-jeu au milieu d’une bousculade au banc des pénalités à un moment crucial du match.

Boubacar Kamara, 8 – Partout en première mi-temps et c’est son effort dévié qui a ramené le niveau de l’OM alors que ses passes ont été précises et progressives tout au long. Calmement superbe.

Valentin Rongier, 7 – N’a pas montré l’éclat de Guendouzi mais a joué un rôle clé dans la construction du mouvement avec son travail de balle soigné et positif et son interaction avec tout le monde autour de lui tout en jouant avec une réelle intensité.

Mattéo Guendouzi, 8 – Superbe. Il a clairement bénéficié du rôle plus libre que lui a offert le retour de Kamara et a avancé avec une puissance et une verve typiques à bon escient. Son centre a abouti à l’égalisation, c’est son superbe bouclage de la tête près du poteau qui a donné l’avantage à l’OM avant qu’une course au bulldozer dans le temps additionnel ne porte brillamment le 4-1. Pas loin d’un 9.

Pol Lirola, 5 – A ajouté l’équilibre à droite et a montré un jeu de liaison solide, bien que ses livraisons aient été incohérentes.

Konrad de la Fuente, 4 – Sa progression et sa confiance ont clairement souffert d’avoir été bizarrement abandonnées en début de saison après deux superbes débuts et rien ne s’est vraiment passé pour lui ici malgré ses meilleurs efforts.

Dimitri Payet, 9 – Fondamentalement injouable en affichant un affichage tumultueux plein de films, de roulettes et de showboating glorieux mais efficace. Un départ intelligent a permis à Kamara de faire 1-1, son missile guidé d’un corner a aidé la tête de Guendouzi pour 2-1, sa course et sa passe parfaitement pondérée ont permis à Milik d’en marquer un troisième et son empressement à appuyer dans le temps additionnel a gardé la possession et mené au quatrième de Guendouzi. Est-il dans la meilleure forme de sa carrière ?

Arkadiusz Milik, 6 – Calme dans l’ensemble, compte tenu de la superbe performance de l’équipe, mais il a calmement saisi sa seule chance majeure après un subtil mouvement d’éloignement des défenseurs centraux de Lorient pour sceller la victoire.

Autres, Balerdi 5, Gueye 5, Dieng 5.

Paul Nardi, 5 – Peut-être devrait-il faire mieux avec le premier de Guendouzi mais a réalisé deux bons arrêts en première mi-temps de Payet et Kamara.

Stéphane Diarra, 7 ans – Le joueur phare de Lorient de loin. Portait souvent une menace sur le contre, une fois que cette fléchette a remporté le penalty et aurait dû obtenir une passe décisive pour Abergel après un centre bas précis en seconde période.

Armand Lauriente, 5 – A marqué le penalty mais aurait dû marquer lorsqu’il a été éliminé en deuxième mi-temps.

Autres : Ouattara 5, Grbic 5, Boisgard 5.