Le tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des champions aura lieu jeudi à Monaco, où Liverpool apprendra ses adversaires pour la compétition de cette saison.

Les Reds, en tant que détenteurs de la Coupe d’Europe, sont situés dans le pot 1 et sont l’une des équipes les plus fortes pour concourir pour le trophée cette saison.

Cependant, malgré leur histoire brillante dans la compétition, ils ne sont pas les favoris pour remporter la couronne. Cet honneur a été remis à Manchester City, champion de la Premier League, qui figure également au pot 1 pour le tirage au sort.

L’équipe de Pep Guardiola est une force avec laquelle il faut compter, cela ne fait aucun doute, mais même leur inclusion dans le premier concours européen, cette campagne a suscité des interrogations sur les raisons pour lesquelles ils ont été autorisés à entrer, avec la possibilité d’une interdiction du football européen qui se profile à l’horizon. au-dessus de leur tête en ce qui concerne les infractions aux règles du fair-play financier (FFP)

Le Milan AC a déjà été interdit de compétitionner en Europe cette saison en raison de la violation des règles du FFP. C’est dans cet esprit que nous voyons les dernières nouvelles concernant la situation de City, en quoi c’est différent de celui de l’AC Milan et de ce qui pourrait se passer par la suite.

Man City référé à un organisme financier de l’UEFA

En mai 2019, City a été déféré à la chambre de jugement de l’organe de contrôle financier de l’UEFA pour violation présumée de la réglementation FFP.

L’ancien Premier ministre belge Yves Leterme, président du comité d’investigation de l’Organe de contrôle financier de club (CFCB) de l’UEFA, et son équipe ont examiné les preuves qui ont été découvertes pour la première fois dans une série de fuites publiées par le journal allemand Der Spiegel.

Il a été allégué que City avait enfreint le règlement de la FFP en exagérant le montant des fonds versés au club par des sponsors basés à Abou Dhabi.

Sheikh Mansour, propriétaire de Manchester City Crédit: Action Images / Jason Cairnduff

Au moment du renvoi, il a été rapporté que les enquêteurs voulaient que City soit banni de la Ligue des champions pour une saison s’ils étaient reconnus coupables d’avoir enfreint les règles relatives aux FFP.

Les clubs eux-mêmes se sont dits “déçus, mais malheureusement pas surpris” après avoir été référés et que “l’accusation d’irrégularités financières reste entièrement fausse”.

L’ancien directeur général de Liverpool, Rick Parry, était l’un des huit membres de l’organe de contrôle financier indépendant des clubs de l’UEFA. Leterme a déterminé que City avait une affaire à traiter, renvoyant le club devant la chambre de jugement de l’instance dirigeante pour qu’il statue et décide de toute sanction.

Ville n’ayant pas encore pris de décision définitive, l’affaire a été renvoyée à ce stade par la chambre d’enquête à la chambre de jugement.

Pourquoi City n’est pas banni de la Champions League cette saison

La ville nie avec véhémence tout acte répréhensible. Comme indiqué, les pénalités pour les transgressions décrites ci-dessus pourraient entraîner une suspension de la Ligue des champions.

La chambre de jugement statuera sur la cause de la ville, avec possibilité de sanction, mais le club devra alors immédiatement interjeter appel de toute décision par l’intermédiaire du Tribunal arbitral du sport (TAS) et aura déjà pris contact avec elle.

Les TAS existent indépendamment pour que les clubs puissent faire appel des décisions de la chambre de jugement.

Chargement de la vidéoVidéo non disponible

La phase de groupes de la Ligue des champions sera bien amorcée avant que la chambre de jugement ne rende un verdict et une sentence. L’appel du TAS étant alors ouvert, une longue bataille juridique opposera City et l’UEFA. La conclusion sera peu probable. printemps.

Et avec cela, les huitièmes de finale de la Ligue des Champions seront bien amorcées. Quelle que soit la décision prise par l’organe disciplinaire en matière de fair-play financier de l’UEFA, elle ne sera pas, rétrospectivement, exclue de la compétition en cours, ce qui est trop difficile à mener car les matches déjà été joué.

Le Milan AC banni de la compétition européenne et ce qui est différent de City

L’AC Milan a été déféré à la chambre de jugement de l’organe de contrôle financier de l’UEFA en avril 2019 pour violation présumée de la réglementation FFP.

En juin, ils ont conclu un accord avec l’UEFA visant à interdire un an le football européen pour violation des règles FFP – ce que la ville ne fait pas pour avoir nié toutes les allégations de l’UEFA à leur sujet.

Le club italien, qui a terminé cinquième de la Serie A, est absent de la Ligue Europa cette saison à cause de l’accord, mais l’UEFA a confirmé par l’intermédiaire de la CAS qu’elle mettrait fin aux poursuites pour dépenses excessives.

Lire la suite

Histoires à lire absolument du Liverpool FC

Milan avait déjà formé un recours contre une interdiction de deux ans imposée par l’UEFA l’été dernier après avoir été reconnu coupable d’avoir enfreint les règles en matière de dépenses entre 2015 et 2017.

En vertu des règlements de l’UEFA, tout club réalisant des pertes dépassant les limites autorisées sur une période de trois ans est passible de sanctions et, dans certains cas, d’une interdiction.

Après avoir fait appel à la CAS, Milan a pu prendre part à la Ligue Europa la saison dernière – en phase de groupes – en sortant.

Que se passe-t-il ensuite et quelles sont les autres enquêtes menées par City?

Plus tôt ce mois-ci, la FIFA a décidé que City éviterait une interdiction de transfert pour violation des règles relatives à la signature de mineurs.

Au lieu d’une interdiction de transfert, City s’est vu infliger une amende de 370 000 francs suisses après avoir accepté la responsabilité de l’accusation.

Comme indiqué dans ce document, l’UEFA enquête toujours sur des allégations d’irrégularités commises par la FFP, notamment des réclamations d’un montant de 8 millions d’euros provenant de la convention de sponsoring signée par la ville avec 67,5 millions d’euros, Etihad ayant été payée directement par la compagnie aérienne. par les propriétaires du club à Abu Dhabi.

Lire la suite

Tirage au sort de la Ligue des champions

La Premier League enquête également sur City en ce qui concerne le recrutement de joueurs de l’académie et la propriété de tiers, et la Football Association examine des allégations selon lesquelles City aurait enfreint les règles lors de la signature de Jadon Sancho de Watford en 2015.

Il est difficile de savoir quand l’UEFA, la Premier League et la FA s’attendent à faire rapport avec leurs conclusions.

La ville a maintenu qu’il y avait une tentative «organisée et claire» d’atteinte à leur réputation et, en mai, a publié la déclaration très ferme mentionnée ci-dessus concernant l’enquête de FFP, la qualifiant de «tout à fait fausse» les allégations d’irrégularités financières et ajoutant qu’ils avaient fourni une “preuve complète de ce fait” aux enquêteurs de l’UEFA.