L’Italien Atalanta, qui a disputé la compétition pour la première fois de son histoire, et l’Espagnol Atletico Madrid ont été les deux dernières équipes à décrocher leur place en huitièmes de finale de la Ligue des Champions de la saison à l’issue de la phase de groupes mercredi.

C’est la première fois que les 16 derniers matchs sont composés d’équipes de seulement cinq pays – Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie et France – ce qui reflète la puissance financière de ces ligues.

Le tirage au sort du prochain tour aura lieu au siège de l’UEFA à Nyon, en Suisse, le lundi 16 décembre et la compétition reprendra en février.

Les vainqueurs de groupe Liverpool, Paris Saint-Germain, Bayern Munich, Manchester City, Juventus, Barcelone, Red Bull Leipzig et Valence seront dans le Pot One, avec les huit finalistes du groupe – Napoli, Tottenham Hotspur, Atalanta, Atletico, Borussia Dortmund , Lyon et Chelsea – dans le Pot Two.

Au cours des 16 derniers tours, les équipes ne peuvent pas être tirées au sort contre des clubs du même pays ou s’ils se sont affrontés en phase de groupes.

Pep Guardiola’s City est le favori des parieurs pour remporter le tournoi 2019/2020, bien que le manager du club ait minimisé les chances de son équipe. City n’a jamais remporté la Ligue des champions auparavant.

“Les gens parlent de la Ligue des champions, cet objectif”, a déclaré Guardiola aux journalistes en octobre. “Nous ne sommes toujours pas prêts. Nous créons beaucoup, ne concédons pas, mais nous pouvons nous améliorer. Nous avons beaucoup marqué au cours des deux dernières saisons et je n’en doute pas, mais nous devons continuer, travailler sur ça.”

Liverpool est le deuxième favori. L’équipe de Jurgen Klopp a atteint les deux dernières finales, s’inclinant face au Real Madrid en 2018, puis battant les Spurs 2-0 en 2019.

Liverpool a dominé le Groupe E, mais juste, assurant une victoire tendue 2-0 sur

Les vainqueurs de groupe ont l’avantage supplémentaire de jouer le match retour à domicile et aucune équipe ne savourera le tirage au sort de Liverpool, compte tenu du record du titulaire de la Ligue des champions à Anfield.

Liverpool a perdu pour la dernière fois un match européen à domicile en 2014 lorsqu’un Cristiano Ronaldo inspiré du Real Madrid a remporté un match de phase de groupes de Ligue des Champions 3-0 à Anfield.

La puissance de l’atmosphère d’Anfield a peut-être été mieux mise en valeur la saison dernière lorsque l’équipe de Klopp a battu Barcelone 4-0 en demi-finale pour atteindre la finale 4-3 au total.

La victoire contre Salzbourg a mis en valeur les forces de Liverpool – la nature assurée du gardien de but Alisson Becker, le défensif nous de Virgil van Dijk, l’émergence du milieu de terrain Naby Keita et le triumvirat offensif de Mo Salah, Sadio Mane et Roberto Firmino

Cette saison, Liverpool n’a perdu qu’une seule fois dans toutes les compétitions et Klopp a souvent qualifié son équipe de «monstres de la mentalité».

PSG dans le mix

Sans doute l’équipe la plus impressionnante des phases de groupes a été le Paris Saint-Germain.

Le club parisien n’a jamais remporté la Coupe d’Europe et s’est forgé une réputation d’étouffement en huitièmes de finale.

Il y a trois saisons, l’équipe française a mené Barcelone 4-0 après le match aller à Paris, mais a réussi à jeter le lien dans l’un des meilleurs étouffants de la Ligue des champions, perdant 6-1 au Camp Nou.

La sortie de Manchester United pour les 16 derniers matchs la saison dernière était encore pire.

Après avoir battu United 2-0 à Old Trafford, le PSG a en quelque sorte réussi à perdre le retour 3-1, donnant une pénalité de temps d’arrêt à la suite d’une décision controversée du VAR qui a été convertie par Marcus Rashford.

“C’est une honte”, Neymar, qui a été contraint de rater le match en raison d’une blessure,

“Quatre gars qui ne connaissent rien au football regardent une rediffusion au ralenti devant la télévision.

“Qu’est-ce que [Kimpembe] peut faire de sa main alors que son dos est tourné? Allez-y!”

Le PSG a dominé le Groupe A devant le Real Madrid, ne concédant que deux buts. L’équipe de Thomas Tuchel a battu Galatasaray mercredi, avec Neymar, Kylian Mbappe, Mauro Icardi et Edison Cavani tous sur la feuille de match dans une victoire 5-0. Ajoutez Angel di Maria et Tuchel a beaucoup d’artillerie d’attaque à déployer.

Tout dépendra du mercure Neymar et de son humeur et de sa condition physique en février. Mercredi, ce n’était que la 10e fois qu’il avait joué pour le PSG en Ligue 1 ou en Ligue des champions cette saison avec sa campagne interrompue par une blessure aux ischio-jambiers.

Il a également testé la patience de Tuchel. En novembre, Neymar a assisté à la Coupe Davis à Madrid à l’invitation de l’ancien coéquipier du Barça, Gerard Pique, qui est le moteur du tournoi de tennis.

“En tant qu’entraîneur, suis-je satisfait de ce voyage?” Tuchel a déclaré aux journalistes. “Non, pas du tout, c’est clair. Est-ce le moment de se mettre en colère? Non, non, ce n’est pas le moment.”

Vraie affaire?

Et qu’en est-il des 13 vainqueurs du Real? Le club de Madrid a dominé la compétition au cours de cette décennie – remportant la Coupe d’Europe trois fois de suite et quatre fois en cinq ans – mais depuis le départ de Cristiano Ronaldo pour la Juventus, l’équipe espagnole a l’air d’une bête plus fragile.

Ces jours-ci, sa menace d’attaque est fournie par quelques adolescents brésiliens – Rodrygo, 18 ans, et Vinicius Jr, 19 ans – mais le côté défensif de Zinedine Zidane a ses faiblesses.

La Juventus – qui a remporté la dernière fois la Ligue des champions en 1996 et a ensuite perdu cinq fois lors de sa finale depuis – placera ses espoirs dans les prouesses offensives de Ronaldo.

Mercredi, il a marqué son 128e but en Ligue des champions lors de la victoire 2-0 contre le Bayer Leverkusen, trouvant même le temps d’embrasser un envahisseur qui a couru sur le terrain après que la star de la Juve ait marqué. Son record de Coupe d’Europe est remarquable, ayant remporté le tournoi une fois avec Manchester United et quatre fois avec le Real Madrid.

Le Barça aura toujours Lionel Messi, mais comme le Real, l’équipe catalane a été exposée défensivement à plusieurs reprises cette saison.

Les matches aller des 16 dernières rencontres se joueront les 18, 19, 25 et 26 février, les matches retour étant prévus les 10, 11, 17 et 18 mars.

La saison dernière, Liverpool a empoché près de 130 millions de dollars pour avoir remporté la Ligue des champions, tandis que les 32 équipes impliquées dans les phases de groupe se partageront plus de 2 milliards de dollars en fonction de leur progression dans la compétition.