Date créée :

RFI et FRANCE 24 ont dévoilé les 11 nominés du Prix Marc-Vivien Foé 2019, qui récompense le meilleur joueur africain de la première ligue de football française cette saison.

Venus de 10 pays différents, du Maroc à l’Afrique du Sud, les nominés de cette année mettent en lumière l’étendue et la richesse des talents africains évoluant en Ligue 1. Ils rivaliseront pour succéder à l’attaquant camerounais. Karl Toko Ekambi, lauréat du prix 2018. Une liste restreinte de seulement trois nominés sera dévoilée au début du mois de mai et le lauréat sera annoncé plus tard dans le mois.

Le prix est nommé en l’honneur du footballeur Marc-Vivien Foé, le footballeur camerounais qui a joué comme milieu de terrain pour le club et le pays. Il est décédé subitement lors d’un match contre Columbia le 26 juin 2003.

  • Yunis Abdelhamid (Maroc, Reims, 31)
Jean-François Monier, AFP

Il figure peut-être parmi les moins connus parmi les finalistes de cette année, mais le Marocain d’origine française a connu une saison remarquable, retrouvant son chemin dans l’équipe nationale deux ans et demi après sa dernière sélection. L’arrière central, 31 ans, a été déterminant pour son club de Reims, qui a été l’une des révélations de la Ligue 1 cette saison.

  • Youcef Atal (Algérie, Nice, 22)
Valéry Hache, AFP

Les observateurs africains de football savaient déjà tout sur l’esprit et l’athlétisme de cet homme de 22 ans, et il ne les a pas laissés tomber depuis son arrivée sur la Côte d’Azur l’été dernier. L’arrière latéral algérien a parcouru le terrain pour Nice, impressionnant les supporters et faisant de lui l’un des piliers de l’équipe de l’entraîneur Patrick Vieira.

  • Stéphane Bahoken(Cameroun, Angers, 26)
Jean-François Monier, AFP

Bahoken a rejoint Angers l’été dernier avec la tâche peu enviable de remplacer son compatriote attaquant camerounais Karl Toko Ekambi, lauréat 2018 du prix Marc-Vivien Foé. C’est une mission accomplie pour le joueur de 26 ans, qui a déjà amélioré son record de buts en marquant neuf buts cette saison.

  • Denis Bouanga (Gabon, Nîmes, 24 ans)
Pascal Guyot, AFP

Après une saison irrégulière à Lorient, l’ailier de 24 ans profite de sa percée en Ligue 1 avec Nîmes. L’international gabonais s’est révélé un joueur polyvalent, offrant des buts, des aides et des dribbles en errant sur les flancs et au milieu du terrain.

  • Max-Alain Gradel (Côte d’Ivoire, Toulouse, 31)
Rémy Gabalda, AFP

Leader sur le terrain et à l’extérieur, le skipper ivoirien de Toulouse est plus que jamais le capitaine du club courageux. L’attaquant de 31 ans a été impliqué dans la plupart des buts de son équipe, inscrivant 10 buts alors que les TFC se battaient pour rester dans le peloton de tête de la France.

  • François Kamano (Guinée, Bordeaux, 22)
Nicolas Tucat, AFP

L’international guinéen a pris un bon départ, inscrivant sept buts pour Bordeaux au cours des deux premiers mois de la saison. L’ailier âgé de 22 ans a imputé la difficulté de sa relation à l’entraîneur sortant Ricardo à un plongeon dans la forme, mais un changement de manager en février semble avoir remis sa saison sur les rails.

  • Wahbi Khazri (Tunisie, Saint-Etienne, 28)
Jeff Pachoud, AFP

Finaliste du prix Marc-Vivien Foé 2018, l’attaquant tunisien ira-t-il un peu plus haut cette année? Après avoir aidé Rennes à se qualifier pour l’Europa League la saison dernière, le joueur de 28 ans s’est montré aussi efficace que son nouveau club de Saint-Etienne a réussi à se qualifier pour l’Europe.

  • Lebo Mothiba (Afrique du Sud, Strasbourg, 23)
Sylvain Thomas, AFP

Après avoir dévoilé son talent à Lille la saison dernière, l’attaquant sud-africain a eu plus de place à Strasbourg, inscrivant neuf buts en Ligue 1 et aidant les Alsaciens à remporter la Coupe de la Ligue, leur premier titre depuis 2005.

  • Nicolas Pépé (Côte d’Ivoire, Lille, 23)
François Lo Presti, AFP

Sans ses 13 buts la saison dernière, Lille aurait facilement pu jouer en deuxième division cette année. Au lieu de cela, l’attaquant de 23 ans mène la charge improbable des nordistes pour une place de qualification pour la Ligue des champions. Il n’est donc pas étonnant que certains des plus grands clubs européens se tournent vers l’international ivoirien.

  • Ismaïla Sarr (Sénégal, Rennes, 21)
Jean-François Monier, AFP

Même si sa forme peut parfois être erratique, l’ailier rennais a prouvé qu’il était l’un des jeunes espoirs les plus excitants de la ligue française. Et comme le club breton jouit d’une remarquable performance en Europa League cette saison, le Sénégalais de 21 ans aura certainement attiré l’attention des meilleurs clubs du continent.

  • Bertrand Traoré (Burkina Faso, Lyon, 23 ans)
Jean-Philippe Ksiazek, AFP

Bien que moins décisif que la saison dernière, l’international burkinabé figure toujours parmi les plus talentueux attaquants de Ligue 1. Ses pieds rapides et ses tirs précis s’avèrent être un atout essentiel pour permettre à Lyon de se battre pour une place en Ligue des champions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici